Sélectionner une page

VAL MOBB INDUSTRIES

(Moax, Ryu MC, Marco Caine)

[Hip-Hop]

MOAX
Il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler de cet artiste talentueux soit au sein du groupe légendaire Lemdi & Moax soit en tant que membre éminent du collectif Val Mobb Industries. Présent dans le paysage musical depuis 2006 avec son groupe Artisans Du Mic, il a fait des apparitions très remarquées dans des projets tels que « Petits meurtres entre amis » réalisé par son frère d’arme Walter ( avec le morceau « Mots de tête » devenu un classique) ou encore sur « 22h-06h » de ce même Walter Morgan et bien sûr aussi sur l’album « Négropolitain » de Lemdi & Moax sorti en 2013 par le label Coffee Break records qui a eu de très bon retours. Depuis 2008, il officie avec Lemdi comme le faisait Blackstar pendant l’âge d’or du hip-hop ou Little Brother dans un passé plus proche en associant le rythme hip-hop avec une forte touche de jazz. Cependant, en solo, ses influences sont toutes autres, un rap plus direct et plus percutant sur des beats de toutes sortes. Incomparable dans le style et le flow, il étonne aussi dans sa manière de traiter certains thèmes avec un recul et une vision très à lui.
 
RYU MC
Véritable HIP HOP lover, RYU MC fait sa toute première scène en 1992. 5 ans plus tard, il apparait sur la mythique mix tape de DJ POSKA (la 25ème), puis sur la compilation HOSTILE HIP HOP 2. Passant de groupe en groupe, il n’a de cesse de perfectionner son style et de continuer à entretenir son originalité. Affilié depuis 1998 à SPLIFTON, c’est tout naturellement qu’il s’associe à AELPEACHA pour concevoir son album : « RIDICULE » Tout le concept tient dans le titre, 
R.I.U. pour RYU 
R.I.D.E. pour RIDE 
I.D.I.L.E. pour IDYLLE 
C.U.L. pour CUL
 
MARCO CAINE
Marco Caine fait ses premiers pas rapologie en 1995, membre du groupe « Cojayka » et du collectif blagamass, le groupe s’illustre sur quelque mixtape (Blackdrapeau, Contract killer…), un street album « en réalité » et sur les scènes de la Flèche d’or ou encore a l’Elysée Montmartre pour la compilation « Journal du 20 ». En solo depuis, Marco Caine sort sont 1er projet solo, « D’insurgé à Zombie » en 2014, un rap conscient et encrée dans son univers géopolitique contemporain. D’insurgé à Zombie raconte en 6 morceaux le passage d’un Rebel à la récupération systématique. Le projet fut gratifié de 3 clips tourné et réalisé par le Sept Setteur, cette même équipe réalise en 2015 le clip du titre « à la dérive », tourné au complexo do alemao une des plus grandes favelas de Rio, afin d’annoncer l’arrivée de l’album « à l’infini » Mai 2017.
Rap conscient et parfois militant, Marco Caine sert sa poésie urbaine avec douceur et mélodie mais aussi avec rage et efficacité. 
A la recherche de savoir et d’élévation, Marco Caine chante un blues contemporain parfois sombre mais toujours réaliste.